Nouvelles

Remar ONG avait commencé l’œuvre sociale à Anyama en 2001. L’œuvre se trouve dans un village très pauvre, a 30KM d’Abidjan, la capitale économique de Cote d’Ivoire.

C’est un centre qui accueille a beaucoup d’enfants abandonnés dans les rues, orphelins ou avec familles de peux moyens.
En plus d’être un centre où vivent 300 enfants, depuis 2009 il s’était inauguré une école où sont scolarisés tous les enfants de Remar et plus de 100 enfants du village qui ne peuvent pas se permettre ce droit. Pour les plus grands, Remar compte avec ateliers de formation professionnelle, comme informatique, charpenterie, calligraphie et artésienne traditionnelle. Apres des classes tous les enfants restent dans la cantine sociale, où chaque jour il se leur distribue un repas.

Ce pays souffre de beaucoup de sècheresse et pour être dans une très pauvre zone, l’eau n’arrive pas, et chaque jour les enfants doivent parcourir plus de 2 Kilomètres pour obtenir de l’eau pour pouvoir se doucher et pour l’usage domestique. Pire que ça, cette eau est contaminée et beaucoup de ces enfants se trouvent malades à cause de cela. Il y a plus d’un an que Remar Cote d’Ivoire, avec un cœur attristé par cause de cette dramatique situation, fait un appel à donations et aide pour l’aperture d’un puits.

Dans les derniers congres de Remar ONG à Cote d’Ivoire, en décembre de 2017, un couple très aimé par l’organisation, avaient décidé d’aider en payant les 14.000 euros qu’il fallait pour payer la construction du puits. Depuis le 15 de Janvier les travaux ont commencé, et nus espérons trouver de l’eau potable obtenir pour le bénéfice du centre et du village.

Grace à Dieu et à chaque une des personnes qui ont collaboré, ces enfants vont pouvoir en profiter d’avoir d’eau potable près de leur maison et ils n’auront plus peur de pouvoir attraper une maladie à cause de l’eau.

s5 logo

Revista Mensual: