Buts et objectifs

L'éducation est un élément vital pour assurer une meilleure qualité de vie à tous les enfants et petites filles et un meilleur monde pour tous. Si on néglige l'éducation des enfants, ces objectifs seront inaccessibles.
L'objectif de REMAR est d'assurer la scolarisation du plus grand nombre possible d'enfants et des petites filles, et de garantir qu'ils poursuivent leur scolarité et sont dotés des instruments de base nécessaires pour s'épanouir dans leurs vies. REMAR investit des ressources pour mener les enfants et les petites filles à l'école, et à leurs maintenir dans elle jusqu'à ce qu’ils complètent leur l'enseignement basique. REMAR essai de servir aux groupes les plus marginales, et par cela elle s’est concentré sur les enfants sans ressources, les abandonnés, les orphelins, et les malades du SIDA, comme les groupes plus exclus de l'éducation.

REMAR a les buts suivants à atteindre:

  • Cibler les enfants en situation de risque et l'exclusion dans chaque pays où elle est présente, et obtenir qu’ils assistent à l'école;
  • Fournir un appui et une assistance technique à leurs sièges respectifs pour améliorer l'accès des enfants qui souffrent les pires situations de discrimination.
  • Soutenir le développement et la mise en œuvre d'actions spécifiques pour réduire les disparités entre les sexes, et aussi renforcer l'assistance globale à l'école.
  • Promouvoir la qualité de l'éducation, comme méthode pour stimuler l'accès à la même.

La spécification du programme.

LA CRÈCHE: de 0 à 4 ans. On prétend atteindre les objectifs suivants:

  • La connaissance du milieu physique.
  • La connaissance du milieu social.
  • La communication.
  • Les enfants commencent à prendre contact avec leur environnement, en distinguant des objets, des couleurs, etc.

L’ENSEIGNEMENT PRÉPRIMAIRE: de 4 à 6 ans.

  • On entame l’utilisation de l'expression musicale et corporelle.
  • L'apprentissage du mineur avec d'autres enfants favorise la solidarité du groupe, et ils sont entamés dans les comportements réels, en créant des relations affectives d’amitié.
  • Les enfants commencent à connaître l'alphabet, les nombres, les mots.
  • La musique est l’une des éléments éducationnels plus pertinents sur les enfants.
  • On leur apprend des chansons qu’ils associeront à des différents concepts.
  • Aussi la réalisation de mouvements dans l'espace selon le rythme des notes bénéficie à son développement psychomoteur.
  • On leur dispense les classes de pré-mathématiques, de la musique, de la pré-lecture, des sciences (un petit contact avec la nature), de l'éducation physique, et des travaux manuels.

L’ENSEIGNEMENT PRIMAIRE: de 6 à 12 ans.

  • On inclut des leçons des mathématiques, de la langue, de la musique, de l’éducation, des sciences, social, et des arts plastiques.

L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE: de 12 à 15 ans.

  • Il y a un agrandissement des matières étudiées dans d'autres étapes.
  • Ces programmes varieront selon les pays où sont implantés et de la politique éducative développés dans les mêmes.

LA QUALITÉ DE L’ÉDUCATION

Nous comprenons que l'éducation de qualité est un élément clé pour vaincre la pauvreté en l'espace d'une seule génération. L'éducation de qualité est essentielle pour créer un avenir de la sécurité, de développement communautaire et de progrès national. Ceci est un défi sans précédent et, en même temps, une opportunité unique.
Des petites filles et des enfants partagent le même droit à une éducation de qualité. Toutefois, si l'aide solaire est analysée, la fréquentation scolaire, “le fossé entre les genres” est trop évidente. En 1990, le 20 % des enfants en âge d'être scolarisés n’assistaient pas à l'école, et de ceux-ci, deux tiers étaient des petites filles. En 2000, le nombre d'enfants non scolarisés avait été réduit à environ 125 millions, dans tout le monde; desquels, 66 millions étaient des petites filles. Et bien qu’aujourd'hui les enfants sont plus que jamais dans les écoles de tout le monde, ils sont trop nombreux ceux qui n’assistent pas, et de ceux-ci derniers, la plupart sont des petites filles.
N'est guère logique permettre à un enfant est immatriculé dans une école si la qualité de l’éducation de celle-ci est si faible qui fait que l'enfant n'assiste pas, n'acquière pas les compétences de base ou ne parvient pas une préparation approprié à la vie active.
Les parents qui disposent seulement de ressources limitées affirment que la qualité de l'éducation a un rôle très important dans sa décision de maintenir leurs enfants dans l'école ou faire qu’ils l’abandonnent. Si les enfants n'apprennent pas, si ce qu’ils apprennent n'est pas utile ou si le climat à l'école n'est pas sûr pour eux, les ascendants ne réaliseront pas cet effort d'envoyer leurs enfants à l'école.
Avoir une bonne qualité de l'éducation dans nos écoles, est l'un de nos principaux objectifs, si nous voulons que les enfants accèdent à l'école et assistent régulièrement. En REMAR nous disposons d'un grand nombre d'écoles avec une éducation de qualité, avec du matériel scolaire: des livres, des crayons, et de professeurs bien formés. Nous prenons en compte le nombre d'enfants qui termine le cycle scolaire, et au-delà de cette donnée, ce qui se passe à l'école et au-delà, lorsque l’enfant ou fille arrive à leur foyer, leurs attitudes et comportements, leurs inclinations et aspirations, leur motivation et enthousiasme vers les devoirs et les études, etc. Il faut tenir compte du fait que la plupart des enfants qui viennent à nos collèges bénéfiques, ont subi des situations d'urgence, de mauvais traitements, d’abandon, de malnutrition, abandon, de travaux forcés ou de maladies comme le VIH/SIDA.

PARRAINE UN MAÎTRE!

Un bon maître fait la différence

La corruption, les violations, la toxicomanie, les assassinats, l'immigration aux pays du premier monde de pays du premier monde qui mène à les personnes à s’introduire tour de suite dans la prostitution par ignorance et par inadaptation sociale, ces sont les tristes résultats de ce qui arrive dans les pays du Tiers Monde. Ces effets ont des causes chez ces familles déstructurées, dans l'abandon et les maltraite infantile, mais aussi dans à la formation académique, laquelle dans la plupart des cas est inexistante.

C'est pourquoi nous présentons un nouveau projet, PAM (Projet de Parrainage de Maîtres) avec l'objectif principal de réussir à payer les salaires des enseignants dans les différentes régions du monde, en récupérant ces éducateurs qui, ayant la formation académique, ont dû abandonner leurs professions à la recherche d'une autre activité leur permettant de vivre; c'est pourquoi, nous voulons leur offrir une proposition pour qu’ils puissent retourner aux salles de classe avec des salaire dignes permettant de maintenir à leurs propres familles dans ces pays.

Un vieux proverbe populaire dit que "le savoir ne prend guère de place", mais ce savoir, implique un grande investissement dans de ressources, dans le temps, et une aptitude de la part des professeurs pour que les élèves obtiennent l’attention nécessaire.

En tant que personne, que vous lisez cet article, vous savez qu'une personne qui ne sait ni lire ni écrire est facilement influençable; pouvant devenir en victime de l'inhumanité de certains "privilégiés". Pour mener à bien ce projet votre engagement est nécessaire, avec seulement 6 euros par mois, on peut financer l'éducation de milliers d'enfants dans différents pays du monde (le Paraguay, le Guatemala, le Nicaragua, le Salvador, l’Équateur, le Pérou, la Colombie, l’Angola, le Burkina Faso, le Ghana, la Côte d'Ivoire, etc.) qui ont besoin de votre aide pour atteindre un avenir de meilleures opportunités.
Bien de manière personnelle avec une petite contribution, ou si vous êtes membre d'une institution privée espagnole, vous pouvez parrainer un maître de nos écoles bénéfiques missionnaires. Tout enfant qui vient à un collège et reçoit une formation intègre, est un enfant privilégié: et qu'est-ce qui arrive avec ceux qui n'ont pas de cette même occasion?

Donne-eux ce privilège!!

Collabore à leur éducation!... PARRAINE UN MAÎTRE! ...

s5 logo

Revista Mensual: