Désintoxication


Phases thérapeutiques du programme REMAR pour la désintoxication des personnes dépendantes.
Le programme REMAR se structure en trois phases que nous allons décrire ci-dessous :

“Aide"

Première Phase - Désintoxication et Récupération

Dans la phase de désaccoutumance qui comprend une période de cinq mois en moyenne, dans une maison Foyer à la campagne, loin de la ville, où nous parvenons à plusieurs objectifs :

  • la désintoxication physique et psychique
  • la reconnaissance de la problématique et de ses causes dans la sphère personnelle
  • la mise en place d’une stratégie pour la résolution de cette problématique
  • l’acquisition d’une autodiscipline en relation aux routines d’hygiène, d’alimentation, de comportement, d’horaires, entre autres.
  • le développement de relations sociales basiques et d’actions de groupe
  • le rétablissement de valeurs morales et éthiques



La personne qui a recours à nos centres REMAR, est reçue dans le bureau des admissions, où elle obtient un premier entretien avec le moniteur qui s’occupe de cet objectif. Au cours de celui-ci nous enregistrons les informations de l’utilisateur pour remplir la fiche d’identification, et de la même manière, nous procédons à un entretien avec la famille. Nous les informons des normes en vigueur dans le centre, du lieu où nous leur avons assigné une place, le fonctionnement du centre, dans le but que l’utilisateur, dès les premiers instants se sente à l’aise et soit motivé pour suivre son traitement.

La personne est admise gratuitement et immédiatement, dans une maison de 1ère phase qui est souvent éloignée de l’environnement social, isolée de la ville, dans des fermes ou à la campagne. Le but de cette phase est de mener à bien la désintoxication physique et psychique ; c’est une phase où il y a un dévouement personnel et constant à l’égard de chaque interne, en effet, les moniteurs se consacrent jour et nuit à ces personnes. Il existe un ministère de l’ « ombre » grâce auquel chaque nouvel interne est suivi et pris en charge par une personne qui lui tient compagnie, lui apporte son soutien, lui procure des massages, etc et qui peut également le veiller pendant la nuit.

La désintoxication physique réside dans le syndrome d’abstinence, plus connu sous le nom de « manque », qui dure six ou sept jours, selon le degré d’addiction de la personne. Cette période se déroule sans prendre aucun additif ou substitut de drogue. Nous leurs proposons en revanche des infusions à la camomille ou au tilleul, des massages, des promenades, etc, afin de motiver la personne et de la stimuler pour continuer son Programme.
La désintoxication psychique repose sur le traitement de tous les problèmes psychologiques qui ont amené la personne à consommer des drogues, par le biais d’entretiens individuels, de réunions de vivre-ensemble, etc.

Dans cette étape d’observation nous valorisons leur capacité physique et psychique pour l’assignation de travaux agricoles, de travaux manuels, travaux dans le foyer, relations publiques, etc, selon leur métier d’origine et ceci après avoir surmonté le syndrome d’abstinence. La désintoxication physique continue après quelques jours, pendant lesquels on ne leur permet l’accès ni à des produits de substitution, à l’alcool ou au tabac, ni à entretenir des contacts avec leur entourage familial ou des personnes extérieures au centre. Lorsqu’ils dorment quelques heures et reprennent des forces ils commencent à sortir de leur maisons pour travailler dans le but d’avoir moins de temps libre et ainsi, avec les différentes équipes ouvrières, ils commencent à réaliser des tâches simples, peu fatigantes, et qui les aident à rendre leurs journées davantage agréables. Les tâches qu’ils réalisent au cours de cette étape sont surtout d’ordre domestique, de ménage, etc.

“Aide"

La personne commence à avoir un contact direct avec le groupe de soutien et des amitiés se créent, puis à remplir des tâches, qui malgré leur moindre ampleur, sont nécessaires et importantes, ce qui les stimule et les intègre davantage dans le groupe. De cette manière nous cherchons l’épanouissement de leurs possibilités, leur capacité de concentration, leur créativité et initiative ce qui amène au développement d’une conscience responsable. Nous ne visons pas seulement leur formation, leur maturité et leur équilibre mais également le renforcement d’un esprit de solidarité entre les personnes qui travaillent dans une même équipe.
La désintoxication psychique se surmonte grâce à un traitement basé sur des réunions systématiques de thérapie de groupe, mises en œuvre après avoir passé cinq mois dans une maison de première phase. Pour arriver à cette étape il faut avoir réussi à surmonter la première phase du programme avec une bonne attitude, en ayant accepté les normes du centre et maintenu de bonnes relations de cohabitation avec les moniteurs et le reste des personnes qui aident à la réalisation du programme afin de prouver leur volonté de changement.
A l’issue de cette étape donc, nous transférons l’interne vers une maison de deuxième phase.

Voir la Video
s5 logo

Revista Mensual: